mardi 12 octobre 2010

Manif 22 mai, les dessous des cartes, ou ma verite a moi. (partie 1)

Avant-propos :

Ce qui suit, est un témoignage, personnel, qui n’engage que moi, qui ne représente que ma vision des choses, il est a prendre avec pincettes, vu que je ne connais pas toute la vérité, et pire encore, je sais pas la formuler, ce qui suit parle de nhar3la3ammar, avec le recul et la vision, de un parmi ceux qui ont fait la première ligne et étaient au front, je ne prétends pas que je ne vais peut être pas me tromper, mais je sais que je serais sincère, et que je dirais les choses comme je les voyais, a l’époque, et avec le recul.

Mon récit, n’est pas un règlement de compte, n’est pas et ne pourras pas être objectif, y’a eu –de ma part- beaucoup d’émotion, de peur, d’espoir, de joie, trop de sentiments dans cette « aventure » pour être neutre.

Dans ce récit, je vais citer des noms, celui qui a une objection que son nom paraisse, n’a qu’a le demander, et il sera immédiatement remplacé par un pseudo.

Ce récit, ne représente pas les avis et positions des gens cités, ni du groupe nhar3la3ammar, mais uniquement mon point de vu, ma perception des choses avec le maximum d’objectivité possible.

Toute personne, souhaitant apporter un avis, une correction, ou un témoignage est la bienvenue, une seule condition, il parle avec son nom, et si il cite quelqu’un d’autre, son message ne sera publié qu’après l’accord des personnes cités.

Contrairement aux autres articles de ce blog, il est interdit de modifier ce qui va suivre sans autorisation de l’auteur(vu qu’il comporte des noms d’autres personnes), mais l’utilisation, la publication, la citation est libre, sans obligation de nommer ni l’auteur ni la source, même pour des fins commerciales (LGPL).

Cet avant-propos s’applique a tout le témoignage même s’il est reparti sur plusieurs parties.

Qui étais-je avant le 22 mai :

J’étais ingénieur chez Telnet Tunisie, plutôt bien payé, je passais mes journées a concevoir et tester des routeurs, marié, et père d’un jeune homme, n’ayant pas de rapport direct avec la politique, ni en Tunisie, ni ailleurs, j’étais incognito, et cette « non existence publique » me donnait une énorme liberté.

Cette liberté, me permettait de respirer, surtout sur facebook, ou j’écrivais, avec mon nom et prénom, photo et ou je travaille, de dire que je suis pas content, de parler des « trabelssya », des élections, de l’injustice, du chômage, de la liberté d’expression, j’étais un opposant, mais s’opposer est un trait de caractère chez moi, mon héro n’était pas batman, mais plutôt donquichotte, donc je m’épanouissait a dire très librement et très ouvertement ce que je pense, et c’était plutôt coool, je ne suis personne, la police s’en fou, je ne suis personne tout le monde s’en fou, et ca m’arrangeais, je pouvais être vulgaire et grossier si je le veux, adhérer a des groupes, signer des pétitions avec ceux qui signent, suivre les news syndicales, partager les vidéos de zouhaier makhlouf, les videos du bassin minier, ou de propager les infos des grèves de faim des étudiants, et comme tout le monde s’en fou, j'y trouvais mon compte.

J’ai jamais été blogueur avant, le cercle du blog tunisien me paraissait opaque, comme un groupe très fermé, très select, une oligarchie, une secte avec des gurus, des gens qui se connaissent, même personnellement , qui ont leurs querelles, leurs clans, leurs ententes, avec des « cyber dissidents » (je me demande quand ils ont été élus, j’étais pas au courant), ou il faut être parrainé, et prendre l’aval pour certaines actions..

Je n’étais dans aucun parti politique, je voyais que le seul parti professionnel et qui faisait de la politique, était le RCD, et je voyais qu’il était pourri, les autres partis sont de gauche, et moi, je crois en dieu,la violence, le totalitarisme de masse, les tabous c’est pas trop ma soupe, ne restait que nahdha, et ca ne me convenait pas, vu que la foie est personnelle et la politique est publique (de mon point de vu).

Je n’aimais pas la police, , j’avais du mépris et une haine profonde pour tout ce qui est police, non, pas uniforme ou ordre mais police, j’ai eu plusieurs mésaventures avec eux, vu que j’habitais un quartier populaire, je prenais les transports en commun et je savais pas fermer ma gueule ou marcher tète basse.

Et « na9roud » alors, et les élections avec Ben Jaafer ?

J’ai connu Cheker aoudhi et Nejib Dziri, en 2000, je me préparais a passer mon bac au lycée pilote de Tunis, un ami a moi, un ami d’enfance et un voisin, a déjà réussi son bac et était a la fac des sciences de tunis, il a connu Cheker et sa troupe, et on est devenu amis.

Jusqu'à aujourd’hui je suis ami personnel avec Cheker, Najib, Wadi3 et plein d’autres, on était « awled 7ouma », on buvait ensembles, on jouait au belote ou au « noufi » ensembles, et j’ai découvert pour la première fois de ma vie « la politique ».

J’ai jamais été d’accord avec eux, d’ailleurs quand ils m’ont présenté, une soirée d’été en 2003 ou 2004 a Taher Gargoura, c’était le clash immédiat, je savais pas fermer ma gueule, ni montrer le respect qu’il fallait, j’ai même était blessant et impoli, en le traitant de « ignorant qui vient donner des leçons aux autres, qui vient leur gâcher leurs vies en injectant la haine, parce qu’il a gâché la sienne, vu qu’il n’a pas de diplôme universitaire », ca a failli tourner au drame, et je me rappelle très bien de mes mots : « je ne comprends pas pourquoi vous faites de ce monsieur votre Dieu ou votre dictateur, pour dieu, y’en a bcp mieux, pour le dictateur, on en avait déjà, et il pouvait pas faire mieux , et que son blablabla des classes et de la bourgeoisie, durant toute l’histoire, la ou il a été pris au sérieux n’a mené qu’a la misère, la frustration et aux massacres».

Cet incident passé, j’ai gardé un excellent contact, avec « la troupe », j’écoutais leur récit, j’étais pas d’accord ni sur les buts ni les moyens, eux n’ont pas cherché a me recruter, et moi je leur rendais service quand je le pouvais.

Pourquoi je parle de ca ? après le 22 mai, pour la police, pour beaucoup j’étais un « na9roud » qui travaillait pour Taher Gargoura.

Si j’étais « na9roud » j’en aurais pas honte, mais je le suis pas, donc je tenais a éclaircir ce point dans ce temoignage.

En 2009, l’ami qui m’a présenté Cheker, qui était plus impliqué que moi (moi j’étais qu’une grande gueule qui dis ce qu’elle pense, sans chercher a convaincre qui que ce soit, qui n’aimait pas le foot, et avait donc besoin de s’exprimer, sinon il suffoque) me propose de se présenter aux élections législatives.

On se voit, un petit café, et il me nomme 4 personnes qui sont intéressés, je les connais, « awled 7ouma », il me précise qu’on va porter le nom du forum démocratique pour les libertés et le travail même si on est une liste indépendante, et qu’on le fait plus pour le fun et la curiosité, pas d’ambitions réelles, j’accepte, on se présente, notre liste est rejettée (mais ca c’est une autre histoire), et vu comment on nous a accueilli, traité, et puis rejeté la liste, j’étais déçu, blessé, humilié, et j’en voulais a la Tunisie, en plus, tout de suite après, on m’a censure mon profil Facebook.

Donc voila, AYARI Yassine et la politique / vie publique avant le 22 mai.

La manifestation , ca a commencé comment ?

Non, la manifestation n’était pas mon idée, non c’était pas mon action, je ne suis apparu qu’a la fin, un pure jeu de hasard. Je pense que tout le monde se rappelle de l’énorme vague de censure qui s’est abattue sur le web tunisien en avril/mai 2010, ben au départ je n’étais qu’un furieux parmi d’autres, je le mettais clairement sur mon profil facebook, je partageais sans gène, les videos qui ridiculisaient le censeur, jusqu'à ce que la pétition des 10000 tunisiens contre la censure apparaisse, menée si ma mémoire est bonne, par la cyber dissident, mystérieuse et énigmatique « liliopatra ».

Comme beaucoup d’autres, j’ai signé, puis, tout s’est accéléré, il y’a eu le slogan « sayeb sala7 » et on commençait de parler d’une manifestation.

Sur le mur de cette action, on discutait, il fallait des volontaires qui se présenteraient pour signer la demande d’attroupement, et la ,devant « tharben lougha w tbahniss » de quelques uns, comment on fait tous la grande gueule derrière des pseudos (d’ailleurs y’avait beaucoup plus de pseudos que de vrais noms), j’ai regardé, et j’ai tape un message « li (parlant de liliopatra), il en faut 2, je signe toi et moi ? ».

Aucune réponse sur le coup, mais le lendemain matin, je reçois un coup de fil d’un numéro que je ne connaissait pas, c’était « li » a l’appareil, elle me parlait avec des symboles, des phrases tordus, en disant qu’elle a déjà donné mes coordonnes, a « quelqu’un », que je vais être contacté prochainement, pour signer la demande, elle a utilisé ces mots « we7ed rajel w b galbou », ca ressemblait plutôt a une séduction, et mise au coin a deux balles, je lui ai bien expliqué, que je voulais pas être contacté par qui que ce soit, et que si c’est elle qui signe, ca ira pour moi, sinon pas la peine, elle m’a explique qu’elle en étant « cyber dissident » va partir en suède très prochainement, avec une organisation qui entraine les « cyber dissident » et qu’elle ne voulait pas d’embrouilles, et quand j’ai demande quel genre d’embrouille était possible, elle n’avait plus ni crédit, ni charge, ni réseau.

Le soir même, j’étais contacté par « delle3a », je n’avais pas confiance, je la connaissais pas, d’ailleurs je connaissais presque personne dans la sphère politique ou activiste. Je n’avais pas confiance, j’étais plutôt grossier, et j’ai pas aimé le ton supérieur avec lequel elle me parlait, et j’ai refusé de discuter avec elle, jusqu'à ce qu’elle donne son vrai nom et prénom. C’était amira yahyaoui, comme je suis admirateur du courage de son père, on a pu discuter, et entre les lignes, j’ai pu facilement lire, que j’étais un cadeau, une offrande de « li » a amira qui s’étonnait même comment « li » ne m’as pas briffé et ne m’as pas donné l’ordre du jour ! et quand j’ai commencé a poser des questions, elle s’est étonné, et m’a demandé si j’allais me dégonfler et LA laisser tomber, on dirait qu’elle parlait de cette manif comme d’un objet personnel.

J’ai appris par la même, l’existence d’un groupe de discussion google, et que je suis déjà dedans ! et qu’on m’a demandé la permission de citer mon nom comme celui qui allait signer, et que j’ai accepté, chose qui n’étais pas vraie, amira était victime d’un phishing, on lui a envoyé d’une adresse bidon, en disant que c’était moi.

Il faut dire que cela ne me gênait pas, j’ai toujours fait ce que j’ai a faire dans la lumière, avec mon nom prénom, je ne me suis jamais caché, ni derrière un pseudo, ni un faux profil, ni derrière quelqu’un.

Et la, dans le groupe google j’ai découvert l’orchestre, l’équipe, le team, je connaissais personne, mais je m’en foutais, j’étais persuadé que je faisais « the right thing », je m’en foutais si quelques uns étaient « protégés », si d’autres « avaient un agenda », et je me suis persuadé que moi, je le fais pour défendre MES droits, donc si je plonge, ca sera parce que j’ai défendu MES droits et rien que MES droits, pas les buts d’autres personnes.

J’ai appris que Sofiene Chourabi et une autre personne (qui m’as strictement interdit de citer son nom, et que je vais appeler tout au long de ce témoignage MBL) allaient signer, mais vu leur engagement politique, il était préférable, pour que l’action ne soit pas récupérée, que les « têtes d’affiche » ne soient pas politisés, argument qui m’a convaincu a l’époque. Donc pour signer, c’était moi et une ado de 19 ans, qui s’est porte volontaire, et que « li » n’a pas eu pitié de son âge ni de son immaturité ni de son désir d’être « hero for a day » pour la présenter comme offrande elle aussi, d’ailleurs, on ne parlera plus de « li » car pour elle, c’était mission accomplie, elle ne participe plus a rien, elle ne fait plus partie du groupe, elle a disparu !

Tout au long des discutions, j’ai remarqué, qu’il y avait, grosso modo deux visions, celle des gens a Tunis, qui était plutôt pessimiste, plus réaliste (a mon gout) et plus pratique, et celle principalement des « parisiens » qui était plus radicale, plus violente.

Y’avait aussi un sujet tabou, la question : au pire qu’es ce que je risque.

Tout le monde ou presque, évitait la réponse, en utilisant des formules pas claires : on ne sait rien, peut être que c’est grave.. histoire juste d’avoir la conscience tranquille.

Jusqu'à ce moment, j’étais celui qui a le plus a perdre (un père dans l’armé, une femme qui travaille dans l’étatique, un fils, et le boss de la société ou je travaille, est le vice président du conseil de machin je sais pas quoi des télécoms), le moins protège, celui qui a le moins d’expérience.

On se réunit un samedi aprem, on boit des verres, et je pose un vito contre la deuxième personne qui est supposé signer avec moi, un veto ferme, vu son âge. Veto plutôt bien accepté par le groupe.

A ce moment la, je rencontre azyz, il a fait une entrée fracassante, un ton ferme, et un leadership, j’ai rencontre aussi amel et chiheb, wala et d’autres, que l’alcool de cette soirée m’empêche de m’en rappeler, je suis pas sur si j’ai oui ou non rencontré slim amemou ce soir.

Juste après ce meeting, le « clan » de Tunis, des gens sur le terrain, ont décidé, que vu que ce sont eux qui risquent le plus, ben c’est a eux de prendre les commandes, comme dans une entreprise, celui qui donne plus d’argent, a plus d’actions, et c’est lui qui décide. Le clash était inévitable.

Le premier clash, était entre amira et sofiene, ils avaient un historique, se supportaient pas trop, et avaient un problème de leadership, sofiene a préféré se retirer calmement.

Le second clash, était entre moi, et le clan de paris, j’ai arrêté d’observer, et j’ai commence a agir, et comme je sais le faire : direct, vulgaire, grossier, violant, agressif, ferme et non négociable. J’ai imposé qu’on interdise les pseudos, si moi je risque mon cul, avec mon nom et prénom, y’a pas de raisons que d’autres utilisent des pseudos, j’ai exige que ce sont les gens de tunis qui décident, que la manifestation de tunis est la plus importante, les autres a l’étranger, ne sont la, que pour lui donner de l’ampleur, que non, on ne contacte pas les medias (du moins le groupe de Tunis) et on ne s’attire pas les foudres du système, que tout doit être 100% dans la légalité, on utilise le vote pour les décisions et en cas d’égalité, le groupe avec le plus de membres qui sont a Tunis l’emporte, et pas de violence et personne ne doit prendre même pas une gifle. Pour les « parisiens » c’était presque un hold-up, un coup d’état, c’est leur idée, leur vision, c’est eux qui ont tout fait jusque la , et voila un inconnu, aucun « passé », un « pion » vient leur voler leur œuvre.

L’intervention des deux docteurs du groupe, tarek kahlaoui et nabil farhat, a été déterminante, pour que le groupe ne part pas en éclats, ils ont remplace ma vulgarité et mon agressivité par des arguments, et ont su exprimer mieux que moi ce que je voulais dire.

Pour ne pas dire de bêtises, je suis incapable de donner un ordre chronologique clair pour la semaine qui suit, mais tout ce qui compte, est que j’ai vu beaucoup de monde, et dans le bar Jamaica, je discutais avec Slim et Aziz, et Slim se porte volontaire pour signer avec moi, on se ressemblait trop, les deux informaticiens, les deux mariés avec un gosse, les deux n’avons pas de passé politique, les deux on a dépassé l’adolescence, les deux on avait un travail stable et une bonne situation, pour moi c’était rassurant, la partie manquante du puzzle est la, les choses très sérieuses pouvaient commencer.

17 commentaires :

  1. للتوضيح. انسحابي في الاعداد المباشر لتحرك يوم 22 ماي لم يكن بسبب ما نعته بـ
    problème de leadership
    وانما قضية الخلاف مرتبطة باشكالات أخرى
    لكن هذا لم يمنع من انخراطي المطلق والكلي في المعركة التي خيضت حينها

    RépondreSupprimer
  2. J'étais bien à la première réunion dans le bar bizarre dans lequel nous a emmené sofiène. Bel amara, il y avait un indic qui s'est assis avec nous à la table sois disant pour regarder le match et qui s'en est pris plein la gueule (3malnah Kemia) :D

    RépondreSupprimer
  3. ربما متأخرة لكن فمة حاجة للتقييم ضرورية من الجميع

    ربما أيضا من المفيد نشر التقييمات المختلفة الي تكتبت و قعدت غير منشورة خاصة بعد 22 ماي

    المهم هو الحفاظ على حد أدنى من الاحترام المتبدل و صقل هذه التجربة كنموذج للبناء عليه

    After all it was a real pleasure to work with all of you... and without exception

    RépondreSupprimer
  4. jusqu'à aujourd'hui ça ressemblait à une initiative populaire .. aujourd'hui tu montres que se sont les mêmes qui remuent les merdes ..
    dommage j'aurais aimé ne pas lire ça ..

    RépondreSupprimer
  5. @Infinity
    شكون ما يحبوش يكون تحرك "شعبي".. لكن الواقع للأسف مش هكاكة... مش الناس الكل عندها نفس الرغبة للالتزام و الانخراط.... و بالعكس نحنا في حاجة بش نقراو التقييمات الواقعية علي جرى ماكانش بش نقعدو هيمين في الخيال

    RépondreSupprimer
  6. mohamed ali tlili12 octobre 2010 à 22:56

    il ne s'est rien passé le 22 mai, il ne s'est juste rien passé. je respecte beaucoup la franchise de Yacine, mais pitié arrêtez de nous gonfler avec une manif qui n'a servi à rien. Liopatra c'est une moins que rien, Amira Yahyaoui n'est pas son père c'est une jeunette de 22ans, la jeune de 19 ans Takwa est sympa mais pareil jeune, Azyz et Slim j'en sais rien ils sont ce qu'ils sont... en tout et pourtout il n'y a rien eu de votre action vous manquez clairement de leadership, vous manquez clairement d'aspiration et de liberté, ma7leha la liberté derrières les ordinateurs, ma7leha non il faut que ca soit légal, ma7leha les slogans qui ne servent à rien. Je sais que yacine aurait pu faire mieux s'il était avec des gens capables, hélas fi tunis y'a pas de gens capables.

    Kahlaoui toi tu es ridicule. Chourabi a ses raisons professionnelles, le reste vous n'avez rien fait car vous auriez pu manifesté vous avez attendu que les yacine, azyz et slim soient dans la merde pour vous cachez.

    Vous avez dit vérité la voilà.

    Dali

    RépondreSupprimer
  7. المعلق"محمد علي التليلي"... زعمة السبان و التحقير هذا يخليك اقدر على أنك تحكم على التجربةهذية؟ و إلا يخليك قادر على أنك تعمل حاجة بالحق؟ وينك في الواقع؟ المجموعة هذية كانت مفتوحة و كنت تنجم تنضملها في أي وقت... لكن إنت كيفك كيف غيرك من الناس الساكتة و الخايفة إلي تسب فيهم.. مجرد رقم و اسم من غير روح.. على أقصى تقدير معلق... الحقيقة نحشم كيف نرى تونسي عايش بالطريقة الشكيزوفرينية هذية.. و المشكل أنك ماكش حالة استثنائية

    RépondreSupprimer
  8. je pourrais juste dire : continue. en fin d compte, chacun de nous est ce qu il decide de faire. on parle de problemesde leadership : mon diagnostic est que, au contraire, on a decouvert pleins deprofils de leadership, chacun a sa maniere. les meandres de la discussion et ce qui passat nous fit sentir l enorme responsabilite d etre tunisien en 2010. mahich le3b frou5 tetraguess.
    on feconde, et ce n est que neuf mois apres ke le resultat commence a sortir, 25 ou 30 ans apres pour savoir si le resultat de la fecondation est bon ou pas.
    Fait 1 : avant 22/05 nous n existions pas, nous refusions chacun dans son pti coin de concevoir le pays et ses besoins hors de nos yeux. mntnt , j ai en moi un peu de yacine, de slim, de amira, de sofiene, de tarek, de blm ...
    Mr Med Ali : oui , le 22/05 il n y a pas eu de manif... mais cette non-manif a touche plus de monde que 40 ans de lutte politique ancestrale. NOUS SOMMES, point.

    RépondreSupprimer
  9. Tout d'abord, merci beaucoup pour les éclaircissements A.Yassine.
    j'ai presque eu la même réaction de déception que "infinity" en prenant connaissance que cette manif a été orchestré par des Noms dont la plupart ne me sont pas étrangers...
    Pour ma part, j'ai adhéré a cette manif, et je suis venu d'Hammam Lif exprès avec un TeeShirt blanc, mais j'ai évité lieu de Rdv près de l'Africa pour aller au café de Paris, j'ai aperçu quelques TnTweeples qui étaient présents à la manif, mais après 20mn & 2 bierres j'ai vite décamper.
    Bref, je me souviens d'un temps ou la communauté Tunisienne sur le Web à commencé sur l'IRC #Tunisie ensuite, les forums sont apparus & avec eux Dar-net.com, Suxydelik & Takriz, presque la même communauté était présente sur les 2 premiers forums, vint après l'affaire des internautes de Zarzis et les premieres réactions de RSF & Tunezine && && &...
    7assilou, trêve de charabias, j'ai l'impression que la même bandes de "mercenaires" agit depuis plus de 10ans sur la toile Tn & ca c'est ce qui déçoit le plus.

    RépondreSupprimer
  10. Moi je n'ai pas compris le pourquoi de ce texte...
    Pour moi, comme c'est le cas pour la majorité de ceux qui ont participé, c’était une initiative d'internautes tunisiens qui en avaient marre!
    Que ce soit repris ou pas je m'en fous
    Chacun assume après les conséquences de ses actes..
    Et ce que j'ai retenu personnellement c'est que dans ce genre d'actions il ne faut compter sur personnes... Quand ça dégénère chacun a peur pour sa peau... et on ne trouve plus grand monde!

    RépondreSupprimer
  11. by the way, et tant que je m'en rappelle, celle qui a lancé l'evennement c'était amira (delle3a), il ne faut pas continuer à dire que le mouvement est parti de rien, après y a eu qqes admins (li, moi, toi yassine, malek je crois) et après on a crée la page Nhar3la3ammar et de fil en aiguille tout a été fait, donc, je comprends très bien le comprortement de Amira, sinon, j'aurais aussi préféré voir un truc moins subjectifs, les "sentiments", les impressions etc, faut les éviter, après faut bien connaitre certaines personnes pour comprendre ce qu'elles voulaient dire, si elle sont dans le dédain, supériorité, tfachlim etc... vivement la suite

    RépondreSupprimer
  12. mohamed ali tlili13 octobre 2010 à 11:20

    il faut me comprendre, 3omri me9olt l'initiative khayba, mais les resultats methemme ken mobilisation ponctuelle sur internet hetheka elli sar fi tounes khater ennes elkoul khayfa depuis le debut, les gens ont oublie la cause commune pour s'interesser a leur soi disant securite personnelle alors que la loi du nombre pouvait pour une fois etre avec nous... donc sur-estimation... donc manque de modestie et de realisme. je crois qu'on peut pas mettre le fleau de la peur de cote et faire semblant qu'il n'existe pas... on a bien vu la difference entre la manif en france et la manif en tunisie...themme des details techniques specifiques majeurs lebledne qui auraient du etre pris en consideration... themme modestie qui n'a pas existe sur le net tunisien elli msakrinou majmou3a jeybinha mil 7itt bettatlih meghir me nodkhil fi les details. en tout cas nchallah on arrive a trouver une solution c le plus important w les resultats meyjiw ken ki yetna7a elkhouf ella3ma w ywelli khouf ma39oul titbne 3lih strategie d'action fi nita9 hedef wadha7 et realisable, hedef chemel incluant tous les types d'internautes tunisiens concernés.

    en effet la strategie d'exclusion que tout le monde adopte aujourd'hui, les petits clans, la petite mentalite, la concurrence, la jalousie, le defaitisme voir l'individualisme etc. i3awnou ken fi wa7id barka esmou 3ammar. terrain miné mais en tout cas pour rendre a cesar ce qui appartient a cesar le simple fait d'avoir essayer fi tounes de faire qque chose dime 7aja positive, dommage me saritchi 7atta a petit niveau pour constituer un petit echelon gravi, mais c'est en apprenant des erreurs qu'on avance, chouwya modestie ou realisme ne font pas de mal a personne.

    merKKur je pense que c'est normal que ce soit les memes, elbe9i mahomch impliqués vraiment contre la censure, ils la subissent donc c'est un segment potentiel non négligeable, mais ils s'enfoutent et ne se mobliseront vraiment que le jour ou il y aura du concret... wel mentalite populaire, que je suis d'accord avec est importante, tsirr quand on arrive a faire abstraction des details pour regarder le but commun et seulement ca... hethika ma vision, wel 3alem allah.

    Dali.

    RépondreSupprimer
  13. salut tout le monde
    je suis hamoudi ahmed farhat, je fais partie du PDP, je suis enseignant d'économie en lycée à ghomrassen (20 km de Tataouine). en lisant ce qu'a écris yassine et les commentaires qui suivent, je me trouve motiver à dire quelques mots.
    en effet, nous devons être d'accord sur le but de l'action "nhar 3la 3ammar" nous étions tous certains que le ministre de l'intérieur réfusera la demande de la manif, l'objectif était donc de montrer que les Tunisiens ne se manifestent pas non pas par passivité mais plutôt parce que le pouvoir interdise ce genre de manif, les vidéos publiés par le groupe ont réusi à atteindre cet objectif, slim et yassine ont excellé avec un style simple, clair et facile à cerner. je crois que tous les jeunes qui ont vu les vidéos ont su tous que tout est bouclé par le pouvoir qui se dit démocrate.
    le fait que l'action soit non politisée était aussi vital, vu l'image sale qu'ont les jeunes sur la politique que le parti au pouvoir et certains partis alliés ont réussi à propager chez les jeunes et même chez l'ensemble des Tunisiens, les autres partis d'opposition sincères n'avaient pas les moyens de communications éfficaces pour corriger l'image dans les têtes de l'ensemble des Tunisiens. ça n'empêche nous avons mobilisé toutes nos forces pour soutenir l'action. nous n'avons pas voulu usurper l'action de ses vrais acteurs.
    le 22 mai je me suis allé à tunis (600 km)
    pour participer à la manif, le local du PDP était encerclé par des dizaines de policiers dès le matin, j'ai vu la vidéo de yassine et slim qui ont reporté la manif à une date ultérieure, j'avais peur que des jeunes qui n'ont pas vu cette vidéo pouvaient aller au lieu de la manif, on s'est décidé d'y aller pour protéger ces jeunes, nous qui sommes habitués d'une telle confrontation avec les forces policières, à 14 h j'étais avec une dizaines des jeunes, j'ai eu l'information de l'arrestation de notre camarade wissem sghair, avenue habib bourguiba était en "couvre feu" et à quelques mètres du local PDP, un groupe de policiers m'a arrêté. des policiers en civile m'ont frappé et m'ont arrêté et me transporté au centre de police à cité ezzouhour ils m'ont detenu jusqu'à 9h de soir, puis me libéré. je n'ai pas fait la propagande sur mon arrestation, l'essentiel pour moi était la réussite de l'action.
    avec le recul, je peux dire en toute consience et conviction que cette action a réussi de mobiliser des milliers des jeunes, jusque là, ne savaient pas que la sphère politique est si fermée, que tout est interdit dans notre chère Tunisie.
    c'est la première fois que je parle de cette histoire pour que les gens -surtout- à l'étranger cessent de nous rappeler à quel point nous sommes nuls et passifs.
    un grand salut à toi yassine, à slim, à hana, à Lina, à sofiane, à Tarek, à Nabil et à tous ceux qui ont montré que dans notre chère Tunisie il y a des jeunes capables de faire bouger l'histoire

    RépondreSupprimer
  14. تعرض السيد العياري للطاهر قيرقورة و قال انه جاهل و لا يحمل شهادة جامعية,انا استغرب هذا الحكم الذي لم يكتشفه الا صاحب المقال,,,,الذي لا يعلم ان قرقورة كان في اول قيادة لاتحاد الطلبة بعد الانجاز يعني من نخبة الحركة الطلابية في ازهي فتراتها لما كانت النصوص و المعلقات و حلقات النقاش و الندوات و غيرها من وسائل الاتصال و الدعاية و التكوين التي لم يعايشها السيد العياري و لا يحمل عنها اي فكرة
    ثانيا ان مستوي تكوين الطاهر قرقورة ارفع من يحكم عليه بمثل هذه البساطة من شخص واضح انه لا يعرفه و لا يحمل عنه اي فكرة خارج ما ذكره و هوكذلك لا يعلم انه حائز علي اكثر من شهادة جامعية و انه متحصل علي شهادة الكفاءة لمهنة المحاماة,,,وعموما هو راي لصاحب المدونة لا يشاركه فيه حتي اشرس خصوم الطاهر قرقورة الذي يمكن ان تعيب عليه اي شيء سوى الجهل خاصة ممن هو دونه في المستوى الفكري و النظري و السياسي

    RépondreSupprimer
  15. vous voyez que c'est correcte de parler d'un simbole comme tahar gargoura avec cette maniere/vs dvez respecter les hommes qui font partie de notre histoire

    RépondreSupprimer
  16. الطاهر قرقورة له عيوب العامل التونسي مثله مثل حمة و الكيلاني متمثلة في الانفراد بالراي و الحركة دون جدوي و لا مصداقية لاي حكم او صفة اخري قد تطلق عليه جزافا و خاصة الجهل انا عاصرته و لم اكن من انصار حزبه لكنني اعترف ان له قدرة فائقة في التاثير و الاقناع و هو من اكثر قيادات الاتحاد قدرة علي الخطابة
    حضرت مرة حلقة نقاش مع الطلبة القوميين في كلية العلوم بتونسابتدات من العاشرة صباحا و انتهت في ساعة متاخرة من الليل تدخل الطاهر قرقورة كان اكثر من خمسة ساعات دون انقطاع
    يا حسرة علي مستوى التكوين لجيل تلك الفترةحيث لم يكن قرقورة استثناء

    RépondreSupprimer