jeudi 28 octobre 2010

Manif 22 mai, les dessous des cartes, ou ma vérité a moi. (Partie 11)

Avant-propos :

L’avant propos de la partie précédente s’applique également a cette partie ainsi qu’aux éventuelles parties suivantes.

L’avalanche :

Nhar 3la 3ammar s’est terminé, sans dégâts, « flowless », personne n’a eu de mal plus qu’il en pensait avoir, aucun ou presque de ceux qui ont suivi l’appel n’ont été embêtés, même pas un seul « chalbou9 », et notre voix a été entendue et relayée a travers le monde.

Ma surprise fut énorme avec ces dizaines de pseudos avec des avatars de Che avec un cigare pour la plus part (ils ne savent pas qu’il est con ce Che, il a tiré deux balles, s’est trouvé ministre, et quand il a eu le pouvoir ‘par hasard’, il a ruiné l’industrie et l’agriculture dans son pays, une fois c’est fait, il s’en fuit vers des contrés lointaines donner des leçons, sauf que niveau stratégie militaire, il était plus qu’ordinaire, et ce sont paradoxalement les « capitalistes » qui entretiennent son mythe pour vendre des t-shirts et des souvenirs,il n'a pas eu une mort plus mythique que mohamed dorra ou mosbe7 jarbou3 mais ca, ne fait pas vendre des t-shirts et ce n’est pas notre sujet) qui ne sont pas contents, pour eux, on n’a pas eu de couilles, que « nidhal » ne se fait pas ainsi, que sans prison et sans frapper la police ca tourne en gaminerie, et qu’on aurait pu faire preuve de plus de courage et aller jusqu’au bout, et qu’on a déçu les milliers de gens qui étaient derrières nous.

Et le plus beau est que ces courageux donneurs de leçons, me parlaient derrière des pseudos, ils n’ont même, je ne dirais pas le courage, mais la responsabilité d’assumer ce qu’ils disent.

Je me demande a part remplir les prisons, et les cafés / bars, et l’image négative transmise a la jeunesse tunisienne, passer le temps à pleurnicher, se victimiser, qu’ ont ils donné a la Tunisie ? Ils l’ont privé de centaines de brillants étudiants, poussés par une idiologie et démagogie à remplir les prisons, alors que les « têtes » , « el mounathlin el kbar » étaient intacts et « protèges » pour la plus part.

Avant sayeb sala7 et nhar 3la 3ammar, je fuyais comme la peste cette opposition, ces gens des grands slogans, la raison : aucun programme, juste des paroles, et le but ultime : chercher à provoquer le système pour qu’il réagit mal, alors qu’on savait des le départ qu’il allait mal réagir ! mais on s’en fout des dégâts collatéraux, l’essentiel : passer a Al Jazeera dire qu’on est des victimes, mais sur le plan réel, du terrain, combien d’actions ont il fait ? Combien de loi ont-ils changé ? combien de causes ont-ils fait bouger ?aussi optimistes que vous pouvez être, vous me diriez pas plus que quelques unes peut être en plus de 20 ans ? Et si je demande combien de jeune homme / jeune femme ont-ils brisés ? Combien de mère ont-ils fait pleurer ? Combien de brillant esprit ont-ils poussé à l’ extrême ? Des centaines je vous direz, et tout ca pourquoi ? Pour des idiologies, pour désir de gloire personnelle, pour la liberté ? Et si la méthode qu’ils ont choisi n’a rien donné, et qu’ils s’obstinent à la suivre, ca reste toujours pour la liberté ?

Il est vrai que le système est agressif, ne laisse pas trop de marge de manœuvre, fortement policier, violent , vit un paradoxe entre ce qu’il dit et ce qu’il fait, mais si le but est la liberté, changer la méthode , en évitant de véhiculer l’image négative, en progressant lentement et surement, avec humour et assurance, en respectant les lois, même si on nous en empêche, je pense que les choses seraient différents aujourd’hui. Ghandi a réussi a libérer son pays de la plus grande puissance coloniale , la plus brutale que le monde a connu, avec ca, en seulement 20 ans !

J’ai même eu des pseudos, qui me parlent qu’ils ne reconnaissent pas cet état, le pouvoir en place, le système, donc ils ne vont pas lui demander des autorisations ! ca m’a beaucoup fait rire, car ces schizophrènes, payent les impôts, s’arrêtent au feu rouge, prennent leur CIN au poste de police et leurs actes de naissance de la municipalité, donc ils reconnaissent ce qu’ils disent ne pas reconnaitre tout compte fait !

Donc pour revenir a nos moutons, dans cet avalanche d’attaques il y’a une histoire qui, a mon gout, voulait tout dire : c’est un monsieur qui a écrit un p’tit poème / fable, ou un fils demande a son père de lui raconter une histoire avant de dormir, son père lui raconte l’histoire de la manif, et son fils lui demande : papa il n’y a pas autre chose ? Et après ? Le père « yetnahed » et lui rappelle que les gens qui ont organisé n’ont pas eu assez de courage pour aller jusqu’au bout. Moi a la place de son fils, j’aurais demandé : et toi papa, tu étais ou quand il a fallu signer ? Et toi papa t’as fait quoi ? Tu es resté chez toi à rien faire ? Et après papa, pourquoi tu n’as pas fait comme eux ou mieux ? Et papa ca c’est leur histoire, et la tienne ?

Je ne parlerais même pas de ceux qui a cause de « ka3bet el birra » ont transformé toute l’histoire en attaque contre la religion, et on est devenus des « zaned9a » pour quelques uns « w damna 7lel ! ». « manich bech na3mlelhom mgharef ».

Pourquoi je raconte tout ca ? parce que la ou j’étais, de mon cote de l’écran, je pensais que ce que nhar 3la 3ammar a apporté , est plus que 100 personnes qui descendent dans la rue, ou 30 journaux qui parlent de la censure, je pensais que ca apportait une nouvelle méthode, « Ghandiste », légaliste, ferme, un objectif a la fois, qui communique positivement, qui ne cherche pas a se lamenter, se victimiser, qui respecte la loi même si elle ne l’aime pas, une méthode positive, qui ne fera pas la révolution du jour au lendemain, mais qui bougera les choses, millimètre après millimètre, mais surtout responsable sans dégâts, aucune mère ne pleura, personne n’ira en prison, personne ne seras torturé, une méthode qui se base sur l’information, sur le respect de la procédure, qui s’intéresse aux problèmes de tout les tunisiens qui s’en fout de la bagarre de Trotski et Molotov qui aurait du payer cette maudite vodka, et de la querelle de cheikh Abou mos3ab w cheikh Abou Moshel si la sodomie et 7ram ou très 7ram, réaliste qui reconnait le pouvoir en place, pacifique et pacifiste, fortement politique dans le sens qu’elle s’intéresse « cha2n el 3am », fortement apolitique dans le sens des parties et idiologies ; pour cette méthode, il y’a un minimum sur lequel tout le monde doit se concentrer, mériter, avoir, pour pouvoir rêver un jour d’avoir un vrai atmosphère politique ; pour cette méthode l’ancienneté ne compte pas, il n’est pas nécessaire d’avoir 20 ans de « nidhal » pour être quelqu’un, tout le monde du moment qu’il est convaincu, peux participer, ce qui diffère ? les faits réels pas les « bayanet ».

Mais apparemment.. ce n’était que dans ma tete, nhar 3le 3ammar, était pour beaucoup , juste a big joke, et ce qui arrive quand « frou5 » s’intéressent a la politique.

Même si cela était dit dans l’avant propos j’insiste que ce que je dis ne représente que mon simple avis, et n’engage que ma personne.

Dans l’épisode suivant, je parlerais des nouveaux « recrus » et des nouvelles propositions qu’il y’a eu pour continuer la bataille, qui a l’époque ne semblait pas s’arrêter un jour avant la levée de la censure.