mardi 11 janvier 2011

Message a la Jeunesse Tunisienne (AR : Video / Traduction FR / EN)



Bonsoir, l’heure est grave. 
Slim Amemou et Aziz Amami sont arrêtés et vont être jugés. Ils sont accusés de piratage et de subversion.
Ceci est complètement ridicule. Ceux qui connaissent Slim et Aziz savent très bien qu’ils ne sont pas des vandales, qu’ils aiment leur pays, et que leur participation à la manif du 22 mai et leurs lettres aux députés et leurs vidéos ont été très constructifs. Dommage notre police veut limiter Anonymous dans les deux personnes de Slim et Aziz ; ils veulent tout simplement un bouc émissaire. On ne doit pas garder le silence devant un abus aussi grave. 
N’importe qui d’entre vous aurait pu être Aziz ou Slim. Slim et Aziz sont aujourd’hui en prison parce qu’ils se sont battus pour votre liberté, pour vos droits. On les a accusés à tort de faire partie du Parti Pirate suite à l’article paru dans « Le monde ». Laissez-moi vous dire que le parti pirate tunisien n’existe pas et qu’il n’a jamais existé et j’ai des preuves. En fait, c’était une idée du groupe « Takriz », il y’a eu un échange de mails (j’ai ces mails en copie et je peux les publier) mais ça n’a jamais été concret ni concrétisé. 
Je pense que la police a trouvé ces mails dans les PC qu’ils ont saisis.
Le Parti Pirate Tunisien n’a jamais existé, c’était juste une idée et quelques mails échangés. On ne doit donc pas rester les bras croisés devant ce scandale, on doit tous parler et se faire entendre partout dans le monde pour qu’Aziz et Slim rentrent chez eux et retrouvent leurs familles.
Je passe à mon deuxième point. Après les fusillades à Kasserine et Tala, et les vidéos qui qu’on a tous vu sur Facebook. Il y’a eu une vidéo d’une femme dont on a tué le mari et qui a un enfant d’un an. Je veux dire à cette femme ainsi qu’à son fils que la Tunisie n’oublie pas ses héro, n’oublie pas ses enfants. Nous ne te laisserons pas tomber, et ton fils, fils d’héro, marchera la tête haute. Votre mari est un héro qui a payé de son sang pour nous tous. 
Puis je souhaite faire un appel : Je vous prie de nous le faire savoir si n’importe qui connait une façon de la contacter. Qu’on l’encourage, la console et l’aide avec ce qu’on peut. L’enfant de celui qui a donné son sang pour nous ne sera pas orphelin, nous sommes tous ses pères, la Tunisie entière est son père.
Une autre chose dont je voulais parler, c’est un événement qui aura lieu au cœur de Bruxelles, au cœur de l’Europe ce samedi à 15h au croisement de l’avenue Stalingrad et le Boulevard de Midi. Je veux que tous les tunisiens soient présents de toute l’Europe et qu’on se fasse entendre. Tous les tunisiens doivent être la, grands et petits, travailleurs ou étudiants, c’est un devoir. Les arabes en général peuvent venir aussi, ainsi que les africains et n’importe quelle personne qui croit en le droit du peuple de jouir pleinement de sa liberté. On peut aider ceux qui ne peuvent pas de toutes les marinières possibles ; on peut vous offrir des billets, un endroit pour dormir. On veut que ce soit un rassemblement qui fait parvenir notre voix au monde entier, et j’entends par cela les peuples et non pas les gouvernements. Vous avez tous bien vu le gouvernement italien, le gouvernement américain ‘préoccupé’ (les pauvres !), et le silence du gouvernement français. On n’attend rien des gouvernements. 
On veut faire parvenir notre voix aux libre penseurs dans le monde et non pas leurs gouvernements, les masques de ces gouvernements sont tombés, on a vus leurs vraies faces et découvert leurs petits calcules. 
L’histoire se rappellera de Sidi Bouzid comme de la Bastille. Et le peuple tunisien se souviendra de ses amis et des amis de ses ennemis. Il n’oubliera pas. 
Encore deux points très importants : 
Moi en tant que jeune tunisien, je veux remercier les artistes, ceux qui n’ont pas pensé à leurs propres intérêts, qui ont pensé au peuple, qui ont soutenu le peuple, qui n’ont pas ‘adjuré’ : Etroudi, Esshili, Amel Mathlouthi, Bendir Man.. Le peuple tunisien sait maintenant qui sont ses vrais artistes, et sa vraie élite.
Je vous remercie en tant que jeune tunisien, vous êtes de vrais artistes, vous aves un message.
Ici je reviens à l’événement de samedi, cet événement et pour tout le monde indépendamment différences religieuses et politiques, les jeunes tunisiens ne permettrons ni à la politique ni à la religion de les diviser, nous voler notre révolution, le printemps de la Tunisie, la révolution du jasmin, notre révolution, la notre. On est des jeunes tunisiens, personne ne pourra s’en mêler en profiter pour ses propres intérêts. On sera au cœur de l’Europe et on se fera entendre. 
Je précise aussi que le temps de la naïveté est passé. Tout d’abord, Je félicite les syndicats de l’UGTT qui ont soutenu le peuple. Et j’attire votre attention ici sur un paradoxe : il n’y a pas longtemps Maghreb Confidentiel disait que le président cherchait un remplaçant pour Abd slém Jrad, comme par miracle, le lendemain, dans le cadre de la décentralisation syndicale on s’est mis à s’intéresser à Sidi Bouzid. Non, le temps de la naïveté est vraiment passé, et l’histoire n’oubliera pas, elle n’oubliera pas qui a adjuré, qui a menti, et qui à abusé des gens. 
Les jeunes tunisiens ne sont pas dupes, ils ont finit par comprendre et sortir dans la rue et se faire entendre. 
Dernier point avant de finir, il y’a quelque personnes appartenant à l’RCD qui ont sorti une vidéo d’Al Quaida, qui date de deux ou trois ans, ils la font circuler en faisant croire qu’elle est récente pour faire peur aux gens. Il y’a des gens du RCD que je peux nommer un par un, qui publient des photos avec de faux comptes Facebook, de soi disant événements qui se passent actuellement en Tunisie, après ils publient sur leurs blogs les liens d’origine, qui montrent qu’elles n’ont rien à voir avec ce qui se passe en se moment, pour désinformer, et induire les gens en erreur et les discréditer. Ils veulent garder leurs places en nous faisant peur des Islamistes. Le peuple tunisien refusera les Islamistes comme il a refusé les RCDistes, le peuple tunisien est conscient. L’histoire de l’ « ennemi collectif » avec quoi vous voulez nous privez de notre liberté ne marchera plus avec nous. On a plus peur, et on se battra pour nos droits. 
Faisons tous attention de la désinformation. 
Merci.







Good evening, the situation is serious. 
Slim Amemou and Aziz Amami are arrested and will be judged. They are accused of Hacking and subversion. 
This is completely ridiculous. Those who know Aziz and Slim know they are not vandals, they love their country, their participation in the demonstration of May 22 and their letters to the members of parliament have been so useful. 
Too bad our police want to limit Anonymous in their two persons, our police want a scapegoat.
We should not remain silent before such a serious abuse. 
Anyone of you could have been Slim; anyone of you could have been Aziz. 
Aziz and Slim are in prison today because they fought for your freedom and for your rights.
They were wrongly accused of being members of The Pirate Party because of the article that was published in « Le Monde ». Let me tell you that The Pirate Party of Tunisia does not exist and that it had never existed, I have evidence. In fact, it was just an idea of the group « Takriz », there was an exchange of mails (I still have copies that I can publish) but this idea has never been materialised, it was nothing concrete. 
I think the police found those e-mails in the Pcs they seized.
The Pirate Party of Tunisia has never existed, it was just an idea. And we cannot keep doing nothing while this scandal is going on. 
We must all speak and make ourselves heard all around the world so that Aziz and Slim could be free again and go home.
My second point is about the videos we all have seen on Facebook after the shootings in Kasserine and Tala. Among those videos, there was one that particularly bled my heart, the video of a woman whose husband was killed and who has a one-year-old child. I want to say to this woman and her son that Tunisia does not forget her heroes and her sons. We will not let you down, and this hero’s son will walk proudly at street. His father is a hero that paid with his blood for all of us. 
I want also to call for every one who knows any means to get in touch with her; we want to encourage her and to help her as we can. 
This son of the man, who gave his blood for us, will not be an orphan, we are all his fathers, and Tunisia is his father.
Another thing I wanted to talk about is an event that will take place in the heart of Brussels, the heart of Europe on Saturday at the intersection of Avenue de Stalingrad and Boulevard de Midi at 3pm. I want all Tunisian to be present from all over Europe and to try to speak, ad make their voice herd everywhere in the world. 
All Tunisians should the here, old or young, employees or students. It is a duty.
Arabs in general can come too, and so that Africans and anyone who believes in people is right to enjoy fully their freedom. We can help those who cannot by offering tickets and places to sleep in. 
We want this to be an occasion and a means to send our voice to the world. I mean people not governments. You all have seen how the Italian government reacted, how the USA was ‘preoccupied’ (oh dear!) and the silence of the French government. We do not expect any thing from governments. 
We want to send our voice to free thinkers of the world and not their governments, we all have seen the true face of those governments after the masks have fallen. 
History will remember Sidi Bouzid as it remembered La Bastille.
The Tunisian people will remember their friends, and the friends of their enemies. They will not forget.
Still two very important points:
First, as a young Tunisian I want to thank the artists, those who have not thought only about their interests, those who supported the Tunisian people: Troudi, Shili, Amel Mathlouthi, Bendir Man.. The Tunisian people now know who the true artists are, and who the true elite are. 
As a Tunisian, I thank you again, you are the only true artist because you have a true message. 
Here I come back to the event of Saturday , this event is for everyone regardless of political and religious differences. Tunisians will not allow this difference to divide them, take their revolution from them, Tunisia’s spring, the revolution of jasmine, our revolution, our own revolution. 
It is the revolution of Tunisian youth, and no one can get involved to benefit from it to their own interests. 
Time of naivety has passed. And I want to thank the UGTT trade unions who supported the people. But I wan also to draw your attention to a paradox here: Maghreb Confidential said that the president was seeking for someone to replace Adb slem Jrad, miraculously, the next day, we started to talk about decentralization in Sidi Bouzid. No, the time of naivety has gone. History will not forget, it will not forget, it will not forget those who lied and those who deceived the people.
Young people cannot be fooled, they understood, they went out in the street and made their cries heard.
One more important thing before I finish: Some people from the RCD released a video of Al Quaida that was made two or three years ago. They want to make people believe it is recent. There are also people from the RCD (I can name them one by one) who are publishing photographs with fake Facebook pages saying that those photographs are taken in Tunisia those days, and after that they publish the original links on their blogs, to show that those photographs have nothing to do with what is happening in Tunisia. They are trying to mislead people and discredit them. And they simply want to keep their seats by making people more and more terrified by the Islamists. The Tunisian people will refuse the Islamists as they refused the RCDists, the Tunisian people are quite aware now. The story of the « collective enemy » with what you want to take our freedom from us will no longer work. There is no more fear and we will fight for our rights.
Be careful from misinformation. 
Thank you.