mercredi 27 avril 2011

Caid Essebsi, Marzouki, Rached Ghannouchi, Nejib Chebbi et le malaise de Yassine Ayari



Aujourd’hui j'ai envie d'écrire. Ca ne m'arrive pas souvent, moi le dyslexique, qui a du mal à s'exprimer par écrit.
De quoi vais-je parler ? Je n'en ai pas la moindre idée. De politique ? Possible.  De ma personne ? Pourquoi pas ? De Moncef Marzouki ? De Beji Caid Essebsi ? Des autres ? Probable. Je ne me poserai pas de questions, je vais juste écrire, après tout avant les révolutions, le webmarketing et autres cochonneries, c'est à ça que servait un blog. Écrire n'importe quoi, respirer, évacuer un malaise.
 Quel malaise? D'ou vient mon malaise ?
Il a commencé à prendre forme quand j'ai appris que des internautes ont été arrêtés dimanche 24 avril 2011 lors de la manifestation contre le RCD à l’Avenue Bourguiba. Leur crime ? Photographier la brutalité policière.
Ce malaise a commencé à avoir une couleur quand j'ai du contacter Slim Amamou, le secrétaire d'Etat à la jeunesse, ex internaute arrêté lui aussi dans le lointain passé, pour intervenir à fin de les libérer. Lointain passé ? Non, tout compte fait, ce supposé lointain passé n'est autre que notre présent, vu que même après une révolution, il faut des pistons pour établir justice.
Ce malaise a commencé à avoir une odeur quand Slim m'a dit qu'il va appeler le ministre, et que même ce présumé appel, n'a pas empêché que ces internautes soient maltraités et battus.
Ce malaise a commencé à avoir un goût quand j'ai attendu que Slim réagisse fermement à ces pratiques, lui l'internaute, qui connaît, qui a vécu une arrestation aussi. La maltraitance, même par reconnaissance aux internautes qui n'étaient pas ministres, mais l'avait soutenu avec tout ce qu'ils avaient, ont pris des risques pour lui quand c'était lui l'arrêté. J’attends toujours…
Mais ne parlons pas de ça, je suis jaloux de la coiffure de Slim, parlons d'un autre malaise, y'en a des dizaines.
Mon malaise se manifeste quand je vois ceux qui étaient un jour des électrons libres, des voix libres, qui n'avaient pas peur, et qui, aujourd'hui, ont intégré des partis, et tout a changé, maintenant ils ont un totem, des liens stratégiques, des intérêts, de la discipline partisane.
Mon malaise vient de ceux qui font la politique, et quand tu les critique, ont t'arrête: non! pas Marzouki, c'est un militant des droits de l'homme… Mais lui il peut te critiquer si tu fais de la politique !
Mon malaise vient des mensonges de Marzouki, que les partisans justifient par "il est le moins pire" Oui, ils suivent la personne, et en plus comme argument : il est le moins pire !
Quels mensonges de Marzouki ? Vous voulez les détails de mon malaise ? Ça mérite un blog complet, je ne vais en citer que quelques uns:
- Marzouki déclare qu'il a passé sa vie à militer pour les droits de l'homme, eh ben non, il a commencé en 1981, quand il avait déjà une villa et une situation, il était ou en 1967-1968 quand des dizaines de Perspectivistes ont été jugés et torturés ? Et en 1973 (procès d’Al Amil Ettounssi ?) et en 1977 (procès des Bensalhistes) ? Et en 1978 (procès des syndicalistes ? Il était en France et ramassait de l'argent, c'est son droit, mais qu'il ne se met pas au même grade que ceux qui ont tout sacrifié, tout perdu, pour la dite cause.
- Marzouki dit qu'il était exilé politique en France, ce n’est pas vrai, il n'a jamais connu la galère, la misère, les nuits a la gare du nord, des son arrivé en France, l’ex ministre de la santé français, est intervenue personnellement pour lui donner un poste, c'est son droit, mais qu'il arrête de se mettre au grade de ceux qui ont vraiment souffert pour les droits de l'homme.
- Marzouki a dit qu'il s'est présenté aux élections de 1994 pour briser un tabou, oui, c'est ça, ça passera pour les gens qui ne savent pas lire un manuel d'histoire, quel tabou ? Chedly Zouiten s'est présenté en 1974, Ibrahim Toubal en 1974, Abdelrrahmene Hani en 1989, Abdelkrim Hezgui en 1994, Abderrahmane Hani en 1994, Ahmed manai en 1994 !
- Marzouki a dit qu'il a perdu son travail suite aux élections de 1994 aux quels il était candidat, faux, il a perdu son travail en 1999 quand il a pris un congé maladie et s'est rendu au Maroc pour faire une interview !
- Marzouki a dit après le discours de Ben Ali, lors de la révolution, que Ben Ali est mauvais puisqu’il aurait du appeler cheikh Rached et "Moncef Marzouki" pour discuter ! Oui Ben Ali est bon ou méchant selon sa position de "SI" Moncef !
Bref, des détails comme ça, y'en a des dizaines, et on me dit qu'il est le moins pire… Ah oui, j'ai oublié, on a toujours besoin en Tunisie de suivre un homme, un égo. Et pour mémoire, en 1987 Ben Ali était aussi le moins pire.
Mais ne parlons pas de ça, je suis jaloux de Moncef, parlons d'un autre malaise, y'en a des dizaines.
Mon malaise vient du fait de savoir que l'association de Sofien Chourai est financée par les USA et celle de Raja Basli par la France, oui France et USA les seuls chats qui chassent pour dieu.
Mais ne parlons pas de ça, je suis jaloux de Sofien et Raja, parlons d'un autre malaise, y'en a des dizaines.
Mon malaise vient de Nejib Chebbi, le politicien polymorphe, qui dans une Tunisie qui bouillonne, n'a trouvé de sujet intéressant que le "hijab" et "Nikab" !
Mais ne parlons pas de ça, je suis jaloux Njouba, parlons d'un autre malaise, y'en a des dizaines.
Mon malaise vient d'une classe politique pourrie et corrompue, dont aucun n'ose aborder les sujets qui fâchent, d'ou vient l'argent de Nahdha ? Comment ça se fait que le PDP ouvre des bureaux dont le nombre dépasse les "chou3ab" du RCD ? Afek un parti qui vient de voir le jour avec tant de moyens ? Et j'en passe..
Mon malaise devient une douleur, et donne la nausée quand je vois que ces dinosaures, ces politiciens n'ont aucun sens de la politique.
Comment ça ? Un politicien est quelqu'un qui a une vision de la société, il essaye de la commercialiser.
Nos politiciens ? Ils ont le programme électoral de Ben Ali, chacun le formule a sa manière, tous pour lutter contre le chômage, tous pour le développement régional, tous contre la torture, tous contre la corruption, oui, tous même ceux dont on ne connait pas le patrimoine, la source de leur argent.
Le financement d'un parti, son patrimoine, doivent être des données publiques, l'état doit intervenir, l'exiger, et le parti dont on trouve des irrégularités, doit être dissout et les responsables jugés, l'état, mais quel état ? On gardera cette histoire d'état pour le plus grand malaise.
Mais ne parlons pas de ça, je suis jaloux de l'argent des partis, parlons d'un autre malaise, y'en a des dizaines.
Mon malaise vient des 5wenjeya, oui je dis bien 5wenjeya, pas les islamistes, ils n'ont rien à voir avec l'islam, leur islam n'est que du Marketing, qui marche en Tunisie, puisqu'on est un peuple qui lit en moyenne 6 minutes par an.
Mon malaise vient des 5wenjeya, qui ont ouvert la porte aux tortionnaires d'hier, ceux qui les ont torturés, mais tous les moyens sont bons pour avoir une chaise.
Mon malaise vient des 5wenjeya qui se sont alliés aux Matristes du RCD, qui ont dragués les Rcdistes, oui la victimisation c'est pour amadouer les gens, mais si eux ont décidé de mettre la main dans la main avec les bourreaux d'hier. Qu'ils ne nous cassent plus les pieds alors, ne culpabilisons plus pour leurs souffrances.
Mon malaise vient des 5wenjeya qui élèvent Rached Ghanouchi au rang des prophètes, et quand tu le critique, ils te répondent que c'est un savant illustre, mais lui, il a le droit de critiquer, puisqu'il fait de la politique.
Mon malaise vient des 5wenjeya, qui ont la clé du paradis, et que si tu ose critiquer, t'as à choisir soit t'es mécroyant, soit t'es agent de la CIA
Mon malaise vient des 5wenjeya dont les candidats aux présidentielles défend Hedi Jilani, mais c'est le moindre des malaises, "Chikh" Mourou est connu pour être celui qui a tué le pauvre homme qui a dit un jour :"l'argent ne fait pas le bonheur".
Mais ne parlons pas de ça, je suis jaloux de la barbe de chikh Mourou, parlons d'un autre malaise, y'en a des dizaines.
Mon malaise vient de l'arrestation d’Abdallah Kalel, sur 20 ministres d'intérieur, on l'arrête lui, rien que lui, et Friaa on lui donne un parti.
Mon malaise vient de voir que les anciens responsables Sahéliens ont une immunité contre les poursuites.
Mais ne parlons pas de ça, je suis jaloux des Sahéliens, ils ont un karting a Hergla, parlons d'un autre malaise, y'en a des dizaines.
Mon malaise, (il est chronique celui la), date de Kobba 1, "manifestation" organisée par la police politique, dont j'ai rencontré un jour à Tunis l’un des agents, qui m'a donné les preuves que c'est bien son travail. "Manifestation" qui a sonné l'enterrement de ce qui aurait pu être une révolution.
Mon malaise, (bon je vais essayer de faire court, car vu le nombre des malaises, ça risque de prendre des pages, des dizaines de pages, et avec un peuple qui ne lit qui 6 minutes par an, y'en a déjà pour 3 ans) vient de "notre" gouvernement.
- Un (ex ou actuel) premier ministre qui déclare qu'il n'a que sa voiture, alors qu’il avait deux appartements à paris jusqu'a 85 et son frère possède toujours un hôtel particulier à 200m des champs Elysées.
- Un premier ministre répressif, qui a profité et cautionné la falsification des élections de 1981.
- Un premier ministre proche de la bourgeoisie "wassilenne".
- Un premier ministre qui décide qui fera la loi électorale, et une fois une proposition est faite, il se sent à l'aise de la modifier, la changer, oui lui, le non élu.
- Un premier ministre dans un gouvernement transitoire, qui engage le pays par des accords avec d'autres pays, des accords que moi, mon fils, et le fils de mon fils assumeront, oui lui, le non élu.
- Un premier ministre qui se réserve le droit de dire, qui garder et qui exclure parmi les Rcdistes, un nouveau chef du RCD on dirait, oui ce n’est pas un tribunal qui décide, mais lui, le non élu.
- Un premier ministre qui décide que les anciens ministres n'ont rien a voir dans les 50 ans de dictature, et décide de ne punir que ceux des 10 dernières années, alors que la torture, et l'enrichissement occulte, sont des crimes, qui ne tombent pas avec le temps, oui, il peut, lui le non élu
- Un premier ministre qui était le président du parlement sous Ben Ali, alors qu'il avait déjà dépassé les 60 ans, et pouvait partir.
- Un premier ministre qui nous mène direct vers la guerre civile, vers la désobéissance civile, et il s'en fou !
Mon malaise vient du fait avoir écrit plus de 4 pages, et je n'ai rien exprimé, encore rien dit, de mes malaises.
Un dernier paragraphe, puisque c'est mon blog, et que je peux encore le faire..
Je n'ai jamais cherché à plaire, ou a séduire, et pourtant, il y'a une question qui revient assez souvent (parmi d'autres).
Mais pourquoi tu fais ça ?
heureusement que j'ai ouvert ma gueule avant le 14/01, au temps ou ouvrir sa gueule coutait cher, très cher, au temps ou ouvrir sa gueule ne donne pas des postes ni de l'argent, sans avoir déjà fait ma vie (villa et argent), sans avoir un père Rcdistes engagé avec beaucoup de relations ou un père juge qui me sauveront si ça tourne mal, j'étais jeune papa, louant une maison, et sans pistons.
Les raisons qui m'ont poussé à l'ouvrir ma gueule avant le 14, me poussent à la garder ouverte après le 14.
Es ce que l'avis des autres compte ?
Y’a que la vérité, les arguments qui comptent, les appréciations, j'en ai rien à foutre, y'a deux personnes aux quelles je veux plaire et dont l’avis compte pour moi : une je la rencontre chaque matin, je la regarde dans les yeux en me brossant les dents, et l'autre, mon fils, Youssef.
Pourquoi je n'ai pas critiqué Nahdha ?
Parce que j'ai appris de me séparer de mes préjugés, seuls les faits comptent, je n'écrit pas pour plaire, mes positions sont dictés par mes convictions, et je ne critique que les faits, et le jour ou les faits seront la, je n'hésiterais pas, personne ne m'a rien donné pour me demander quoi que ce soit (sauf Nesrine Felly, elle m'a aidé dans l'examen de chimie 1ere année prépa), et personne ne paye les couches de mon fils. J’ai cassé les totems depuis si longtemps, donc Nahdha, Sebssi, mon père, personne pour moi n’est intouchable, non critiquable.
Pourquoi suis-je si négatif ? Et la solution ?
Je ne suis pas négatif, c'est juste que je ne suis pas dupe, je l'ai écrit des mois avant que Ben Ali tombe, que ces opposants (a l'époque) ont fait plus de mal que Ben Ali, qu'il faut les dégager tous pour pouvoir un jour rêver de dégager Ben Ali, la preuve, Ben Ali est parti, mais est il vraiment parti ?
La solution ? mais avant la solution, rien que de demander la solution est un problème, pourquoi on a besoin de suivre une personne, un leadeur, un père, la solution c'est toi, c'est moi, c'est mon engagement, ton engagement, la solution c'est le courage et l'implication, la solution est de casser avec la logique partisane, des idéologies et de l'argent sale, la solution est de construire sur de bonnes bases, pour que ma génération et celle de mon fils, ne payent pas les erreurs de nos pères, pour que ma génération ne passent pas 10 ans a militer contre le RCD, 10 contre Nahdha et 10 contre le PCOT ou autre, la solution est de mettre des bases, simples, strictes, la solution est de construire "ساس", les institutions, la solution est de casser les totems et d'avoir confiance en nous, les jeunes, la solutions est de poursuivre les criminels, tout les criminels, et juger pénalement ceux qui ont des choses a se reprocher , juger politiquement tout ceux depuis l'indépendance qui ont commis des tords et erreurs politiques, et juger historiquement nous mêmes, la solution et d'oublier hijab et la barbe, d'oublier les régions, d'oublier les sexes, de se concentrer sur la Tunisie, les structures, les instituions, après, idiologue et amoureux de la chaise, battez vous.
Eux ils ont plus de 65 ans, ils ne le peuvent pas, c'est leur dernière chance, nous on peut le faire, on n’est pas pressés.
Suis-je toujours aussi négatif ?
Pourquoi ce billet ?
Si Nahdha ose faire ce qu'elle veut avec la religion, le gouvernement qu'il veut avec le pays, les partis ce qu'ils veulent avec la révolution, vous me demandez à moi ce que je fais de mes idées ?
Dans ce billet j'ai osé parler de personnes sacrées, trop sacrées: Amamou, Ghanouchi, Marzouki, Chebbi, aurais-je la dose habituelle d'insultes et menaces? Ou un peu plus, une double dose, peut être ?