samedi 26 novembre 2011

Histoire de comprendre, le dossier Lamine El Abed. (part 2)



La première partie de ce dossier est ici : http://mel7it3.blogspot.com/2011/10/histoire-de-comprendre-le-dossier-amine.html



A mes appels à témoins et à mes interrogations, de nombreux témoignages oraux et écrits me sont parvenus affirmant et confirmant l'aspect "louche" de l'arrestation de Mohamed Lamine El Abed, emprisonné depuis le 22 mai.

1)      A mon appel à témoin au sujet d’éventuels autres ordres qu’il aurait donné et qui seraient en contradiction avec les directives écrites du 31/12/2010 et du 02/02/2011 interdisant l’usage des armes et le recours à la violence et à la force face aux manifestants (directives contraires aux ordres donnés par ZABA lors de son discours du 28/11/2010 : bi koli 7azm) une photocopie d’une note datée du 11/01/2011 m’a été envoyée, signée par le commandant général de la garde nationale, adressée à toutes les structures centrales et régionales. Elle stipule, malgré la généralisation de la violence dans tout le pays, les multiples attaques perpétrées contre les locaux de la garde nationale, une approche participative dans la gestion de la crise, elle appelle à sauvegarder les biens publiques et privés, à plus de vigilance sur nos frontières avec l’aide de l’armée. Encore ici, jamais aucun signe d’un recours à la force et aux armes, malgré la situation chaotique et violente, n’a été enregistré. Le document, déjà paru sur le journal Assabah du 04/11/2011 (http://www.assabah.com.tn/article-59887.html) .






2)      Des initiatives personnelles furent signalées : En voici un autre témoignage d’un notable de la région de Kasserine :







 Selon ce document,  Mohamed Lamine El Abed, dépassant ses prérogatives, avait essayé d'utiliser ses connaissances personnelles dans les régions où il avait été gouverneur  pour calmer les tensions.

 A ma connaissance, ni a  Kasserine ni a Gafsa surtout, la garde nationale n’a pas été incriminée dans aucun acte de tir sur des manifestants., voir même sollicitée (voir  témoignage Boudriga essabah du 04/11/2011 (http://www.assabah.com.tn/article-59888-04112011.html)




D'autres témoignages me sont parvenus, mais je me réserve le droit de les examiner plus, puisque difficiles a authentifier.

Je renouvelle mon appel a témoins, et s'il y'a des témoins de la garde nationale pour nous aider a mieux comprendre ce dossier, je garantie l'anonymat.

Je vous prie de prendre en considération la première partie de ce dossier, pour mieux comprendre.

Quand je recolle les morceaux, du moins j'essaye, je vous que Lamine El ABed, n'a pas a être en prison, mais a a être décoré!



Pourquoi lui? qui veux le plonger? il paye a la place de qui? quel rapport avec l'arrestation de Grira? Est il en prison parce qu'il faut que quelqu'un paye, et on n'ose pas demander des comptes aux officiers supérieurs de la police / armée?

trop de questions! si vous pouvez aider a y répondre, je vous serais très reconnaissant.