mardi 3 janvier 2012

Une petite réponse a Monsieur Debré.

J'écris en réponse a Monsieur Debré, dont sa lettre est ici : http://actuuneblog.tumblr.com/post/15190138719/bernard-debre-lettre-ouverte-a-monsieur-moncef



Cher Monsieur Debré,

Je ne partage pas les positions de mon président, mais j'aimerais vous dire, moi, jeune tunisien, 2 mots :

Certes, la France a accueilli Monsieur Marzouki pendant 10 ans, est ce à dire qu’il vous doit une loyauté  ?

À ce que je sache on vous a accueilli en 1881, et vous avez profité des ressources et des richesses de notre pays afin de construire et d’enrichir votre pays.

Je voudrais rappeler aussi qu’alors que plus de la moitié de la population française soutenaient le régime de Vichy du maréchal Pétain, des tunisiens combattaient les allemands pour libérer La France ; je n’ai jamais eu vent d’un message de reconnaissance que la France aurait adressé à mon pays. 

Par contre, il me souvient de quelques « détails » historiques de nos « relations privilégiées » qui semblent échapper à votre mémoire :

- Le bombardement de Sakiet Sidi Youssef

- La tuerie de Bizerte

- L’exploitation de la main d’œuvre tunisienne venu reconstruire la France durant les 30 glorieuses et qui n’a eu, pour salaire, qu’un mépris sans cesse croissant et une stigmatisation économique et sociale (mais cela, le présent place la France face aux choix de votre famille politique et les remous commencent à se faire sentir)

L’art de votre politique à notre égards, peuplades indigènes tunisienne, a consisté, en gros durant ces vingt dernières années, à cautionner Ben Ali, à lui discerner des prix, à rappeler qu’en Tunisie « on mange » et que c’est là le premier des droits de l’homme, et, pour finir un ministre de l’État Français, Madame Alliot-Marie, qui non contente de faire affaire avec des mafieux alors qu’elle assumait des hautes fonctions étatique, propose d’envoyer de l'aide militaire à un pays dont je rappelle qu’il est "souverain" ! Donc vous êtes mal places pour parler de loyauté envers les hôtes!

2-Non monsieur, vous élisez vos dirigeants aux suffrages universels, donc les positions de MAM vous représentent tous! À moins que vous ne sachiez pas voter. On peut vous aider vous savez?









Par ailleurs, cher monsieur Debré, demandez à vos gouvernements successifs, de Mendès-France a Sarkozy, les termes des accords et conventions scientifiques, policiers, de développement, économiques, financiers qui lient nos deux pays.

Vous verrez que s’il est vrai qu’une grande partie de nos maux viennent de problèmes internes, la majeure partie de nos problèmes proviennent d'une colonisation qui ne s'est jamais terminé et dont l'indépendance n’a marqué qu’un tournant, une métamorphose en une domination bien plus terrible car elle avance masquée.

Je vous invite, cher monsieur, puisque vous semblez vous intéressez à nos problématiques, à observer la partie publique de vos archives. Vous pourrez constater aisément que la recherche scientifique, la démocratie, et l'industrie étaient des secteurs que la France et ses alliés, ne voulaient pas voir se développer chez les indigènes, car les indigènes devaient rester un marché attractif pour vos produits. Rien de plus, rien de moins.
Ces indigènes qui ont libéré la France bien plus surement que la colone du général Leclerc ne devaient à aucun moment devenir des hommes libres à la tête de nations souveraines.

En ce qui concerne l'islamophobie, je me demande si vous vivez réellement en France, monsieur Debré ? Quel a été le score du Front National aux régionales ? Quelles sont les prévisions de votes pour les présidentielles qui auront lieu cette année ? Ou alors ces gens là ne sont pas des français ?
Je ne vais pas énumérer les faits et les dérives d’une société dont l’idéal fut la tolérance et l’universalisme et qui se retrouve à tenir des discours xénophobes et à se refermer contre elle-même. Je vous propose tout de même un site qui pourrai vous aider à cerner les contours ce terme qui vous semble étranger : http://islamophobie.net

Cher monsieur Debré, il est heureux que vous vous intéressiez à nos problèmes, mais je vous conseillerai toutefois de vous concentrer sur votre système politique qui sombre dans le populisme de bas étage, certains discours politiques de certains officiels ont des relents de totalitarisme frisant le caricatural !

Oui monsieur Debré, nous nous sentons en droit de nous inquiéter pour votre république car des tunisiens, des indigènes, ont participé à sa libération et a sa construction, par contre, il me semble malvenu qu’un élu municipal appartenant à la même formation politique qu’un ancien ministre qui a souhaité envoyé des renforts sécuritaires à un tyran qui tirait sur son peuple pour se maintenir au pouvoir vienne donner des leçons à un président d’un pays souverain et ami.

Pour conclure, je souhaiterai vous citer un proverbe français qui dit : on voit la paille dans l’œil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien, ou quelque chose d’approchant.

Cordialement.



Yassine AYARI
Jeune tunisien
Fils d'un martyr de la révolution, et dont les 2 grands pères étaient fellagas.

20 commentaires :

  1. sahhit yassinebarredtli 3la 9albi

    RépondreSupprimer
  2. Vraiment j'aimerai avoir ton courage pour écrire de telles conneries et continuer à me découvrir le visage!

    RépondreSupprimer
  3. Zouz 3atnetkchou ouenti tahchi fi khachmek loueh? pour faire l'interressant? dsl Yassine... Ken torzen chouaia lemma toualli une vrai personnalité ... hakka bech toualli tferfech... tes grands parents et parents valent mieux que cela bonne nuit
    Khaled B

    RépondreSupprimer
  4. on ne pourra jamais changer ce paternalisme d'un ex colonialiste , j'ai essayé de poster un commentaire pour lui répondre mais mon message n'a pas était publier ... merci yacine pour tes réponses toujours aussi développer ;) , si non ce que a poster un musulman de france pour lui : Oui Mr Debré la france est islamophobe! La faute à qui! A notre parti soit disant républicain, qui depuis dix ans, a fait son electorat en stigmatisant la communauté musulmane! En développant les craintes parmis les citoyens francais! Pourquoi aujourd'hui suis je obligé d'expliquer que l'islam n'est pas le niqab, n'est pas le fondamentalisme (sujets sur lesquelles vous et vos collègues vous vous etes regalés à mettre sur le devant de la scène pendant des années)...Sachez une chose, les musulmans de France sont professeurs, entrepreneurs, chercheurs, investisseurs, artisants, commercants, ingénieurs, medecins, infirmiers, sportifs se battant pour la France....Alors le jour où vous donnerez l'audiance légitime au musulmans francais, peut etre ce jour la votre lettre sera recevable par notre président! Mr Marzouki n'a pas fait trois mois de siège, qu'il a déja fait preuve d'intégrité, d'humilité et de son engagement au service de son peuple! Mr Debré, trouvez moi un de vos collègues qui lui arrive à la cheville! Alors SVP, occupez vous de réhausser les talons de votre patron et laissez tranquille, ceux qui s'engagent avec dignité pour le bien être de leur peuple!

    RépondreSupprimer
  5. Merci Yassine tu as résumé tout haut ce que tout tunisien pense tout bas.

    RépondreSupprimer
  6. You made my day !
    Excellente réponse Yassine, b9it bghossa hier en lisant la lettre de Debré, même si je ne suis pas un supporter de Marzouki, mais koll 7aja fi blasitha.
    Bravo, j'apprécie beaucoup ton engagement envers ta patrie, j'ai même honte de ma très modeste contribution...
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  7. de jour en jour je crois en notre Tunisie parce qu'il y a des personnes comme toi Yassine. merci pour cet espoir. vous savez quand on a certaines discussions avec certains jeunes tunisiens ( qui pas forcément méritent qu'on les appelle ainsi)je suis éfondrée mais là je reprends espoir en me disant que je suis confiante en ma génération. bravo 3lik!
    AsmaB

    RépondreSupprimer
  8. BRAVO YASSINE C'EST LA REPONSE QUI LA MERITE QUELLE ARROGANCE

    RépondreSupprimer
  9. site officiel du député ou il a publié sa lettre

    http://www.bernarddebre.fr/actualites/lettre_ouverte____monsieur_moncef_marzouki__pr__sident_de_la_r__publique_de_tunisie

    je pense qu'il filtre les commentaire, il ne publi que les favorables.

    RépondreSupprimer
  10. t as trop insisté sur le mot " monsieur" et ca me rappel Tark Ramadan, mais sinon bravo pour la lettre ca resume tt!

    RépondreSupprimer
  11. Bravo yassine très bonne réponse à cet arrogant

    RépondreSupprimer
  12. J'ai également posté une réponse sur son site. Elle n'a toujours pas été publiée. Je lui ai parlé en ami, sachant on père ayant été un ami de son grand-père, et je le lui ai rappelé. Doula76

    RépondreSupprimer
  13. Les Tunisiens deviennent tellement cons que c'en est affligeant !!
    Il vous à fallu 53 ans pour vous rendre compte que vous étiez dirigés par des dictateurs et avoir
    enfin le courage de descendre dans la rue et aujourd’hui,alors que vous avez élu des obscurantistes rétrogrades pour les remplacer,vous
    vous prenez pour le nombril du Monde !!
    Vous êtes et vous resterez des ânes !!

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour,

    Il n'y va pas par quatre chemins le Debré. Sans compter qu'il ne sait pas compter!! Et très vexé, jusqu'à en devenir insolent. Colonialisme? Mais ce fut un épiphénomène et ni Bourguiba, ni Ben Ali ne furent "fantoches"!! Et puis, comment ose-t-il ce Marzouki cracher ainsi dans la soupe, puisque "Nous avons eu le devoir et je dirai la joie de vous accueillir dans notre pays pendant que vous n’étiez pas « persona grata »"!!!

    M. Debré a l'habitude d'être le Lucky Luke de service et de tirer plus vite que son ombre, comme dans la cas de l'affaire dite DSK (il y aurait, bien sûr, beaucoup à dire sur cette "affaire" comme sur ce triste sire, DSK) où il fut le premier à se rendre ridicule en annonçant la culpabilité d'un présumé coupable!!!

    Cette "lettre" est finalement très significative de l'arrogance occidentale. Leurs "experts" et autres orientalistes se permettent depuis des lustres de juger et de dire l'Autre et ils ne supportent pas qu'on leur rende de temps à autre la pareille. C'est qu'ils savent que le fait d'instituer et de dire l'Autre est un privilège de puissants, comme l'avait démontré feu Edward Said.

    L'adresse de Marzouki me semble inaugurer une nouvelle ère pour la Tunisie, celle de la vraie indépendance. Pourvu que ça dure, non pas dans la perspective de la rupture, mais dans celle de l'échange culturel égal. Tahar

    RépondreSupprimer
  15. Très bien dit mon cher compatriote !
    Bravo !

    RépondreSupprimer
  16. Yassine yaham oualdik ...LE DEB va lire mon commentaire va le passer sur google traducteur et n y comprendra rien . Comme tjs . ILS N ONT JAMAIS COMPRIS COMMENT ON FONCTIONNE .TAHYA TONES TAHYA ELJAZAER

    RépondreSupprimer
  17. excellente réponse, bravo.c'est ce qu'il lui faut.mais ce qui fait vraiment du mal est le fait de voir quelques articles dans des journaux tunisiens de style: "Debré met Marzouki à sa place". je me demande si ces tunisiens sont sensés défendre la dignité de la Tunisie ou celle de la France?!! c'est honteux

    RépondreSupprimer