mercredi 12 octobre 2011

Histoire de comprendre, le dossier Lamine El Abed.

Les tournés que j'ai faite dans la Tunisie profonde durant les mois de juillet et août, m'ont permis de nouer beaucoup de contacts, beaucoup de relations.


Ces contacts, basés sur un rapport de confiance, m'ont permis d'avoir des copies de beaucoup de documents qui étaient dans des postes de police, de garde nationale, ou des locaux du RCD, documents récupérés durant la révolution.


Ces documents je les garde comme la prunelle de mes yeux, car  ils permettent de comprendre, et comprendre aide a prévenir.


Pour être honnête, vu la quantité, ainsi que l'état de plusieurs documents et  ma capacité nulle d'organisation , j'ai pas pu tout lire, tout classer, tout analyser.


Mais a mon sens,il y'a deux documents, qui méritent d'être publiés avant les autres, car ils soulèvent plus de questions qu'ils n'apportent de réponses.


Avant de les publier, j'ai essayé de contacter la personne qui les a signé.


Grande fut ma surprise, quand j'ai appris qu'il est en prison!


Les informations le concernant sont rares, j'ai fait des recherches (incomplètes et avec les moyens du bord), pour savoir pourquoi il serait en prison, car les documents que j'ai trouvé méritent de lui décerner une médaille pas de le mettre en prison!


les documents sont ici :




Le premier document est datée du 02 Janvier 2011, il précise clairement, que les armes a feu ne doivent pas être utilisés!

Le second, le 31 Décembre 2010, donne des instructions complètement contradictoires a celles de ZABA lors de son second discours (le 28/12/2010)!

Donc si on se remet dans le contexte de l'époque, ces instructions écrites et non orales, vont contre la politique de l'état, celui qui a donné ses ordres a pris un énorme risque donc!

J'ai essayé de trouver son CV, qui est il vraiment.
Les informations que j'ai réussi a avoir (merci de me corriger si quelqu'un a plus de détails) :

محمد الأمين العابد 
09/08/1951 برديف أصيل مدينة نفطة من ولاية توزر.
متزوج وأب لأربعة أبناء. 

1975: إجازة جغرافيا، جامعة العلوم الإنسانية بتونس 
1981-1975:أستاذ بالمعهد الثانوي و كاتب عام لنقابة التعليم الثانوي بولاية توزر 
1982-1981:مدير للموارد البشرية بإدارة الفلاحة (تحصل على رتبة متصرف عام بعد النجاح فالمناظرة)
1988-1982: مدير جهوي للتعليم الثانوي بقفصة
1990-1988: كاتب عام لنجنة التنسيق بقفصة
1992-1990:قنصل(3 أشهر) ثم ممثل لتجمع الدستوري الديمقراطي بفرنسا( تخلى على المهمة وطلب العودة إلى تونس)
1993-1992:رئيس مصلحة بدار التجمع بتونس 
1993:نائب رئيس المنظمة العربية للأسرة
1998-1994:والي بالقصرين
2002-1998:والي بصفاقس
2005-2002:والي بالمهدية
2010-2005:والي بنابل  
2011-2010:آمر الحرس الوطني


J'ai essayé aussi de chercher, si il a des histoires de corruption ou autre, j'ai trouvé qu'il a une maison a Borj Sedria (AFH) et une seule voiture Ford (peut être qu'il y'en a d'autres, mais avec mes modestes moyens, c'est tout ce que j'ai réussi a trouver)

J'ai essayé de savoir quels sont les accusations qui lui sont portés, selon la seule source que j'ai réussi a avoir, il est accusé d'avoir donné l'ordre de tirer sur les manifestants!

Bon, les documents datent du 02 Janvier, peut être qu'il a donné des ordres contraires après!

J'ai demandé, et grande fut ma surprise quand j'ai appris que "آمر الحرس الوطني" n'a pas le droit de donner les ordres d'utiliser les armes a feu, il n'a qu'un rôle administratif, et pour utiliser les armes, c'est au plus haut gradé (dans ce cas , l'inspecteur général de la garde nationale) de donner ce genre d'ordres! et sans l'aval de qui que ce soit!

C'est a ce moment que j'ai décidé d'écrire ce billet.

Ce dossier me parait louche, donc je me tourne a vous, chers internautes, si vous avez des informations sur ce monsieur, des contacts avec sa famille, son avocat, plus de détails sur son CV, sur ce qu'il posséderait etc.. merci de me les faire parvenir (yassine.ayari@gmail.com).

Je trouve que c'est louche, très louche, trop louche, surtout avec les documents publiés plus haut.

Je ne défend pas cette personne, je ne la connais pas, mais la logique d'un état qui emprisonne des uns qui selon les documents publiés ont sauvé des tunisiens, et donne des visas de partis a d'autre qui étaient ministres d'intérieurs quand des tunisiens ont été tués, est une logique, que je veux comprendre.